Reconnaissable entre milliers, l’orchidée est une plante d’origine tropicale qui se distingue par ses fleurs spectaculaires oscillant entre une variété de couleurs, allant du blanc au rose, en passant par le mauve, le bleu, le jaune et l’orange. Sa touche élégante et son charme exotique en font l’une des plantes d’intérieur les plus recherchées et appréciées. Certains disent même que cela apporte de la magie dans la maison. Personnifiée comme « la plante de la séduction », selon les principes de la philosophie Feng Shui, l’orchidée représente à elle seule l’amour, la joie, l’audace, la fertilité, la beauté, la pureté et l’espoir.

Son origine est variée, c’est une fleur qui pousse principalement dans les zones tropicales, mais qui est répandue dans le monde entier. Elle est disponible en 25 000 espèces : mieux vaut cependant privilégier les plus classiques qui restent plus simples à cultiver, comme l’orchidée papillon. Certes, cette jolie plante est généralement considérée comme une fleur délicate et éphémère. Lorsque ses racines sont en mauvaise santé, ses feuilles ont tendance à se flétrir, à jaunir et à pourrir. Mais si vous suivez à la lettre nos bons conseils et suggestions, vous pouvez espérer une durée de vie plus longue.

Découvrez comment bien entretenir cette plante unique pour avoir de belles orchidées et les faire vivre le plus longtemps possible !

A lire aussi : Les bienfaits d’un bain de pieds au bicarbonate

La lumière

orchidée

L’emplacement est la clé ! Pour bien fleurir, cette plante exotique a besoin de beaucoup de lumière. L’orchidée aime la lumière forte, mais pas la lumière directe du soleil. L’idéal serait donc de l’installer de préférence près d’une fenêtre. Si l’exposition est au sud, un rideau conviendra pour filtrer les rayons UV. Il trouvera également une place privilégiée dans la salle de bain où se mélangent chaleur et humidité.

La chaleur

En tant que fleurs tropicales, les orchidées aiment la chaleur. Au printemps et en été, vous pouvez les conserver à l’extérieur sur votre balcon ou votre terrasse, à condition que la température nocturne ne descende pas en dessous de 15°C. Le reste de l’année, il est toujours préférable de conserver les orchidées à l’intérieur, près d’une fenêtre et jamais à proximité d’une source de chaleur directe comme une cheminée ou un radiateur. Il est également important que les orchidées soient conservées dans un endroit bien ventilé et avec une circulation d’air.

Si vous habitez en appartement, prenez l’habitude d’ouvrir les fenêtres ou d’allumer un ventilateur pendant l’été lorsqu’il fait très chaud.

eau et humidité

arroser les orchidées

La quantité d’eau dont une orchidée a besoin dépend généralement de la variété, de la saison et de la température. Normalement, les orchidées sont arrosées deux ou trois fois par semaine, mais dans certains cas, la plante peut même être arrosée une fois tous les quinze jours. Le secret est de toujours vérifier l’état du sol, lorsqu’il est trop sec il faut arroser la plante.

L’utilisation d’un vase transparent est également efficace, car il permet de mieux contrôler le statut hygrométrique de la plante. A noter que la meilleure façon de l’arroser est par immersion : le pot doit être immergé dans l’eau jusqu’aux 3/4 de sa hauteur. Laissez-le ainsi pendant quelques minutes pour que la  plante  absorbe toute l’eau dont elle a besoin. Petit conseil : si vous sentez que le pot est plus léger que d’habitude, alors n’attendez plus et arrosez vos orchidées !

En été, vous pouvez utiliser un vaporisateur pour arroser vos orchidées, mais vous devez faire attention à ne pas mettre trop d’eau entre les feuilles et les fleurs. Si le taux d’humidité de votre maison est normalement inférieur à 40 %, utilisez la méthode du vaporisateur pour arroser vos orchidées quotidiennement. Si votre maison est très humide (plus de 60 %), vos fleurs peuvent développer des moisissures. Le mieux reste encore d’utiliser un déshumidificateur !

A vous d’apprendre à bien doser la quantité d’eau pour éviter que les orchidées ne flétrissent.

engrais

L’orchidée n’est pas très exigeante, elle se contente d’un engrais liquide une fois par mois. Sauf lorsqu’elle est en pleine floraison ou en période de croissance : dans ce cas un apport est nécessaire tous les 15 jours pour favoriser le développement de fleurs saines et durables. Après avoir fertilisé la plante, vous ne devez pas l’arroser pendant au moins 24 heures, sinon l’engrais pourrait être dilué et moins efficace.

Les meilleurs engrais pour orchidées sont à base d’azote, qui renforcent les racines et les feuilles.

Protéger les orchidées des maladies

cochenilles

Comme la plupart des plantes, les orchidées sont   des fleurs    sensibles aux infections bactériennes ou aux moisissures. Dans le cas de la cochenille, le meilleur remède est d’enlever les feuilles infectées en les coupant avec des ciseaux.

Vous pouvez également opter pour la solution répulsive naturelle comme le savon de Marseille mélangé à un peu d’eau. Vaporisez simplement la plante avec un pulvérisateur pour contrôler ce ravageur ennuyeux.

En plus d’assurer un taux d’humidité optimal, vous pouvez également utiliser un remède à base de bicarbonate et d’eau : en pulvérisant ce remède sur la plante, vous combattrez les moisissures et chasserez les indésirables.

NB :   vérifiez toujours que le sol n’est pas trop humide et que les feuilles sont propres et sèches. S’ils sont tachés, vous devez quand même les couper.

A lire aussi : Comment prendre soin de ses cheveux après l’hiver ?

Plancher

Le meilleur sol pour les orchidées est celui qui favorise un drainage rapide. Il est donc préférable de choisir des produits à base d’écorces ou de sphaignes qui offrent à cette plante une base solide et nutritive pour se développer. Faites toujours attention à la façon dont vous arrosez le sol !

N’oubliez pas : l’orchidée a besoin de pulvérisations de feuillage par temps sec et d’un rempotage tous les deux ans. Il ne supporte pas les arrosages excessifs, les coups de soleil et les courants d’air froids. Attention aux pucerons, aux cochenilles et aux acariens qui ont tendance à beaucoup le fragiliser.